Notre
Confession de foi

SECTION 1 — OBJET ET INTERPRÉTATION

1.01  Objet

Le présent règlement définit dans la Section 2 les articles de foi et de doctrine chrétiennes auxquels fait référence la Section 3 du Règlement général No 2 concernant la régie interne, que les membres de l’Église professent et auxquels doivent souscrire les aspirants-membres comme condition d’adhésion à l’Église, tel que stipulé à l’article 2.01 c) du Règlement général numéro 3. La Confession de Foi de l’Église est complétée à la Section 3 par des commentaires et précisions sur différents aspects de doctrine chrétienne et sur des pratiques de notre assemblée. Ces commentaires et précisions doivent être lus et interprétés en pleine conformité avec la lettre et l’esprit de tous les articles contenus dans la Section 2.

1.02  Interprétation

Le libellé de chacun des articles de ce présent règlement doit être interprété conformément à la lettre et l’esprit des versets de la Parole de Dieu cités à la fin desdits articles.

SECTION 2 —  ARTICLES DE FOI ET DE DOCTRINE

2.01  L’Autorité divine et la pleine inspiration de la Bible entière

Nous croyons à l’inspiration divine de la Bible entière, se composant de soixante-six livres (66), telle qu’elle a été donnée dans ses écrits originaux, et à son autorité absolue comme seul fondement de foi et de pratique. La Bible est la Parole même de Dieu mise par écrit par des hommes choisis par Dieu et inspirés de l’Esprit Saint. La Bible est pure, sainte, suffisante, révélatrice au sujet de Dieu et de ses intentions et au sujet de l’homme lui-même.
2 Timothée 3:16-17, Proverbe 30:5-6
2 Pierre 1:20-21, Matthieu 5:17-19
Psaume 12:7, Deutéronome 12:32
Jérémie 29:10-14, Jean 20:31

2.02  La trinité de Dieu, ses attributs et sa souveraineté

Nous croyons en un seul Dieu existant en trois personnes égales : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. La Trinité comprend trois distinctions essentielles dans la substance d’un seul Dieu, mais ces distinctions représentent des Personnes individuelles en ce que le Père envoie le Fils dans le monde et le Fils envoie l’Esprit dans le monde. Les trois Personnes ont la même nature, les mêmes attributs et perfections, et méritent les mêmes titres, la même adoration, la même obéissance et la même confiance.

Dieu a toujours été et sera éternellement. Il est le Créateur des cieux et de la terre. Dieu est trois fois saint; Il est vie, esprit, vérité, amour, bonté et justice; Dieu est infini, immuable, omniprésent, tout-puissant, omniscient.

Dieu est suprême et au-dessus de tout et de tous. Il ne cède à aucune puissance, autorité ou gloire. Dans chacun de ses aspects, Il incarne la perfection à un degré infini. Il fait toutes choses à merveille.
Genèse 1:26; 11:6-8, Matthieu 28:19-20
2 Corinthiens 13:13, Psaume 90:2
Jean 1:1-4; 4:24, Jérémie 10:10
Psaume 145:3, Jacques 1:17
Jean 17:3, 1 Jean 4:8
1 Pierre 1:16, Psaume 139:8
Psaume 147:4-5, Psaume 103:11-12
1 Timothée 6:15-16, Psaume 139:1-12
Psaume 71:19, Genèse 1:1; 3:22
Hébreux 1:1-3Apocalypse 1:4-6

2.03  Dieu le Père

Nous croyons que Dieu le Père est le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ(1). La Bible enseigne que le Fils de Dieu a été engendré par le Père(2) et que le Fils était avec le Père dès le commencement(3). Le Père reconnaît le Seigneur Jésus-Christ comme son Fils(4) et le Père est reconnu par le Fils(5).
(1) 2 Corinthiens 1:3
(2) Psaume 2:7, Actes 13:33, 1 Jean 5:1
(3) Jean 1:1-2
(4) Hébreux 1:5, Jean 1:14-18, Matthieu 3:17
(5) Matthieu 11:27, Jean 8:16-29

Nous croyons aussi que Dieu le Père est le Père de tous ceux qui, parmi les hommes, croient que Jésus est le Christ. Tous ceux qui croient en Christ pour être sauvés sont enfants de Dieu, non à cause de leur descendance du premier homme, Adam, mais à cause de leur deuxième naissance (qui est spirituelle) qui en fait des membres de la famille de Dieu.
Jean 1:12-13
Romains 8:16-17

2.04  Jésus-Christ

Nous croyons que le Seigneur Jésus est le Christ, le Fils unique de Dieu de toute éternité. Nous croyons que toute la Bible, de la première à la dernière page, est centrée sur Christ, et parle de l’annonce et de la préparation de sa venue sur terre comme vrai Dieu et vrai homme; de sa naissance sans péché de la vierge Marie par l’intervention miraculeuse du Saint-Esprit; de sa vie exemplaire de parfaite obéissance à son Père et de son ministère terrestre; de sa mort comme notre Substitut pour expier nos péchés et de sa résurrection corporelle; de son rôle de Chef de l’Église et d’unique Médiateur entre Dieu et les hommes; et de son retour pour enlever l’Église.
Ésaïe 7:14Ésaïe 53
Luc 1:35, Actes 17:2-3
Actes 18:28, Jean 5:39
Matthieu 1:18-23, Actes 26:22-23; 28:23

2.05  Le Saint-Esprit

Nous croyons que le Saint-Esprit est une personne divine qui convainc de péché, de justice et de jugement; glorifie Christ en le faisant connaître à l’homme et révèle les vérités de Dieu; baptise en Christ celui qui croit, le régénère, l’instruit, traduit ses prières, le sanctifie, habite son cœur de façon permanente et le scelle; dirige l’Église, inspire son témoignage et accorde des dons en vue d’un ministère particulier; plus tard, transformera le corps des croyants en un corps incorruptible.
Jean 16:7-15, 1 Corinthiens 2:10-14
Jean 7:38-39, Actes 1:8; 2:32-33
Romains 8:9; 8:11, Jean 3:5-8
1 Corinthiens 12:4-13, Éphésiens 1:13
Romains 8:26

2.06  La chute de l’homme

Nous croyons que l’homme a été créé à l’image de Dieu quant à sa personnalité et à sa capacité spirituelle; que l’homme a expérimenté le bonheur en une communion parfaite avec Dieu; que, contrairement au Créateur qui en vertu de sa sainteté ne peut pas pécher, l’homme avait la capacité de désobéir à Dieu dès sa création, conformément au Plan divin pour l’homme; que l’homme a perdu son innocence et sa dignité en violant volontairement le commandement de Dieu de ne pas manger du fruit de l’Arbre; que suite à sa chute, l’homme a subi le juste châtiment annoncé par Dieu, à savoir la mort spirituelle immédiate (séparation de Dieu) et éventuellement, la mort physique (séparation entre l’âme et le corps); que l’homme n’est pas à l’origine du péché (Satan l’est), mais qu’il en assume l’entière responsabilité, son choix ayant été fait en toute connaissance de cause; et que le péché d’Adam est imputé à sa postérité, c’est-à-dire que l’effet de la chute est universel.
Genèse 1:26; 2:17, Éphésiens 2:1-3
Ésaïe 64:6, 1 Timothée 5:6
Jean 5:40; 6:53, 1 Jean 3:8

2.07  La nature perverse de l’homme

Nous croyons que, suite à la chute, tout homme, à la seule exception de l’homme Jésus-Christ, naît séparé de Dieu et qu’il est l’esclave de Satan et entièrement pécheur de nature; que l’homme ne se tourne vers Dieu que sous l’impulsion du Saint-Esprit dans son cœur et que par son propre mérite, il ne peut rien faire pour réparer ses fautes et se justifier devant Dieu; que sans la grâce infinie de Dieu, l’homme est perdu pour l’éternité.
Genèse 6:5, Jérémie 17:9
Psaume 14:1-3, Romains 3:23
Ésaïe 53:6, Romains 5:12-14

2.08  Le salut par grâce, par le moyen de la foi en Jésus-Christ

Nous croyons que le seul moyen de salut pour tout homme est d’accepter, par une foi personnelle dans le sacrifice de Jésus-Christ comme Substitut, la grâce infinie que Dieu lui accorde souverainement par amour pour lui; que cette grâce est gratuite, universelle et complètement imméritée, c’est-à-dire que l’homme ne peut contribuer en aucune mesure à son salut par ses propres œuvres.
Actes 4:12; 16:30-31, Jean 14:6
Éphésiens 2:8-9, Romains 5:1; 5:6-10; 8:1
Actes 13:38-39, Tite 2:11-14
1 Timothée 2:4-5, Tite 3:5

2.09  La délivrance de l’homme par le sang de Christ

Nous croyons que la délivrance du croyant de la puissance de Satan est accomplie parfaitement par le sang de Jésus-Christ répandu à sa mort expiatoire à la croix parce que Christ innocent est devenu péché pour nous et que ce sacrifice est le seul qui a pleinement satisfait aux exigences exactes et immuables de la justice de Dieu; que le pardon de Dieu à l’égard du croyant est complet, immédiat et éternel.
Actes 10:43, Romains 5:6-9; 8:1
Hébreux 9:12-14, 1 Pierre 1:18-19
Éphésiens 1:7, Lévitique 17:11
Galates 3:13, 2 Corinthiens 5:21
Ésaïe 1:18, Jérémie 31:31-34

2.10  La nouvelle naissance ou le baptême de l’Esprit

Nous croyons qu’à partir du moment où un homme : 1) croit de tout son cœur que Jésus est le Christ et qu’Il est mort sur la croix à sa place pour expier ses propres péchés; 2) qu’il Lui demande pardon pour ses fautes et; 3) qu’il Le reçoit et l’accepte comme Sauveur et Maître, alors cet homme est épargné du juste jugement de Dieu, et il passe de la mort à la vie et de la puissance de Satan à Dieu; 4) que cet homme naît immédiatement de nouveau comme enfant de Dieu par la puissance régénératrice de l’Esprit, une opération qui est appelée le baptême de l’Esprit.
Jean 3:16-18; 3:5, Jean 5:24; 1:12-13
Actes 26:17-19, Actes 17:30-31; 10:43
1 Corinthiens 12:13, Romains 10:9-11

2.11  La sécurité et l’assurance du salut pour le croyant

Nous croyons que tout chrétien né de nouveau par le baptême du Saint-Esprit par le moyen de la foi en Jésus-Christ a la garantie formelle, inconditionnelle et éternelle de son Salut parce qu’il s’agit d’une promesse de Dieu lui-même; que l’assurance du Salut qui découle d’une telle promesse est le privilège de tout véritable enfant de Dieu.
Jean 10:28-29, Éphésiens 1:13-14
Jean 3:18; 5:24, 1 Jean 5:11-13

2.12   La sanctification

Nous croyons que la position devant Dieu de tout chrétien est que son esprit est justifié et saint dès la nouvelle naissance, parce que tous ses péchés sont couverts par le sacrifice parfait et unique de Christ à la croix; quant à sa condition charnelle, le chrétien tend vers la sainteté en apprenant à reconnaître la volonté de Dieu, à distinguer ce qui est bon et juste de ce qui est mauvais, et en laissant agir la Parole et l’Esprit de Dieu pour le libérer de toute réalité mauvaise en lui et le transformer graduellement à l’image de Christ; que malgré ses fautes et ses manquements, le chrétien peut rétablir sa communion avec Dieu en Lui confessant ses péchés, grâce à l’intercession constante de Jésus-Christ le Juste auprès du Père.
Galates 5:16-25, Éphésiens 4:22-24; 5:25-27
Jean 17:17-19, Hébreux 2:11; 10:10; 13:12
2 Corinthiens 7:1; 3:181 Thessanoliciens 4:3-7
Colossiens 3:1-10, 1 Jean 1:7-9

2.13  L’Église

Nous croyons que l’Église est constituée de tous ceux qui ont accepté le salut en Christ et qui sont scellés du Saint-Esprit; que Jésus-Christ seul en est le fondement, la tête et le Maître; que les assemblées locales fidèles à la Parole font partie de l’Église universelle qui est le corps et l’épouse de Jésus-Christ; que les assemblées locales ont pour responsabilité de glorifier Christ publiquement sous l’inspiration et la direction du Saint-Esprit, de propager l’Évangile de Dieu, d’édifier et de perfectionner dans l’amour ceux qui sont sauvés par grâce jusqu’à ce qu’ils soient parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance de Christ; que l’Église, qui est le corps, tire son accroissement de l’action coordinatrice de Christ par l’Esprit, selon la force qui convient à chacune de ses parties; que le corps est composé de chacun des membres et que tous ont une fonction à remplir selon les dons que le Saint-Esprit leur accorde; et que les membres doivent avoir soin les uns des autres, s’adonner aux bonnes œuvres que Christ a préparé pour chacun d’eux, et s’exhorter mutuellement dans l’attente du retour du Seigneur.
1 Corinthiens 7:17; 12:12-27, Éphésiens 1:22-23
Romains 12:3-8, Éphésiens 4:3-16; 5:23
1 Pierre 2:4-8; 4:10-11, Colossiens 2:19
Hébreux 10:24-25, Actes 2:47; 11:26

2.14  Le retour du Seigneur

Nous croyons à un premier retour du Seigneur Jésus-Christ sur la terre pour enlever son Église. Cet événement met fin au temps de l’Église. La date de ce retour est indéterminée. L’enlèvement de l’Église signalera le début de la grande tribulation. Christ reviendra une deuxième fois, glorieusement, pour mettre fin à la grande tribulation, pour établir le trône de David sur toute la terre et y régner souverainement pour une période de mille ans.
Jean 14:1-3, 1 Thessanoliciens 4:13-18
Hébreux 9:28, Ésaïe 9:6-7
Actes 1:10-11, Psaume 72:7-8
Luc 1:32-33, Tite 2:13

2.15  Les deux résurrections

Nous croyons que Jésus-Christ est rescussité avec son corps le troisième jour après sa mort et qu’Il est ainsi devenu le premier-né d’entre les morts; qu’à son retour glorieux, Il rescussitera d’entre les morts, avec leur corps, tous les croyants morts en Jésus-Christ, ce qui constitue la première résurrection; qu’après son règne de mille ans, au jour du Jugement, Il rescussitera corporellement des morts tous ceux qui n’ont pas cru en Lui, ce qui constitue la deuxième résurrection.
Psaume 90:3-4, Jean 5:28-29
Ésaïe 26:19, 1 Corinthiens 15
Daniel 12:2, Romains 1:4; 8:23
Apocalypse 20:5-6

2.16  Récompense et damnation éternelles

Nous croyons que la position de l’homme par rapport à Dieu, soit réconciliée ou ennemie, devient irrévocable à sa mort et ce, pour l’éternité; qu’à la première résurrection, les croyants de tous les temps en Jésus-Christ seront réunis en Christ pour l’éternité en tant qu’héritiers en Lui, pour célébrer sa gloire; que Dieu a fixé un jour où Jésus-Christ jugera les incroyants selon sa justice pour une condamnation éternelle dans l’Étang de Feu.
Daniel 12:3; 7:22-27, 1 Thessanoliciens 4:17
Romains 8:17, 2 Pierre 2:9
Apocalypse 20:11-15; 21:8; 22:11

2.17  La personalité de Satan

Nous croyons que Satan est une personne, le Père des incroyants, Père du mensonge, meurtrier dès le commencement et grand séducteur des nations; qu’il a été vaincu à la croix par Jésus-Christ, Celui qui est la postérité de la femme; qu’il sera lié et jeté dans l’abîme pour mille ans et finalement précipité dans l’Étang de feu et de soufre où il sera tourmenté éternellement.
Job 1:6-12, 2 Corinthiens 11:13-15
Jean 8:44Éphésiens 6:12-16
Apocalypse 20:1-3; 20:7-10, Genèse 3:15

2.18  Les ordonnances

Nous croyons et obéissons aux ordonnances du Seigneur, à savoir le baptême par immersion des croyants, et leur participation au Repas du Seigneur, sous forme symbolique de pain et de vin, en mémoire du sacrifice de Jésus-Christ à la croix, jusqu’à son retour.
Matthieu 28:19-20, Actes 2:38; 8:12
Luc 22:19-20, 1 Corinthiens 11:23-27

SECTION 3 — COMMENTAIRES ET PRÉCISIONS

3.01  La direction de l’Église locale

La conviction de notre assemblée en matière de direction de l’assemblée est que l’Église locale n’a de Seigneur que le Christ et qu’elle doit rester libre de toute direction extérieure, que ce soit celle d’un individu, d’une hiérarchie ou d’une organisation quelconque. Pour ce qui est de l’administration interne, nous croyons d’abord au sacerdoce de tous les membres de l’Église, c’est-à-dire que tous ont une fonction importante à remplir. Nous croyons aussi que la direction de l’assemblée doit être assurée par une pluralité d’anciens qui sont collectivement responsables de l’enseignement et de la conduite du troupeau. Un système d’administration où une seule personne cumule toutes les fonctions spirituelles et qui exerce seule l’autorité est contraire à l’enseignement de la Parole.

Par la force des choses, surtout lors de l’établissement d’une nouvelle assemblée, une personne peut être dans une position où elle doit pour un certain temps exercer seule l’autorité spirituelle. Mais cette situation ne doit pas se prolonger indéfiniment. Ce conducteur doit veiller à encourager la manifestation des dons spirituels parmi les frères de l’assemblée, et à aider à préparer des anciens qui puissent partager avec lui les responsabilités et l’autorité.

3.02  Le baptême par immersion

Le baptême par immersion a été clairement prescrit par notre Seigneur Jésus-Christ comme un symbole et un témoignage public de la mort d’un pécheur au péché et de sa résurrection en nouveauté de vie en Christ. Par conséquent, il ne peut s’appliquer qu’à un croyant né de nouveau ayant personnellement confessé sa foi en Jésus-Christ. La pratique de notre assemblée est de ne pas baptiser les enfants avant que ceux-ci aient atteint l’âge de raison, selon le jugement du Conseil et en consultation avec les parents.

3.03  Le repas du Seigneur

Le repas du Seigneur est un autre symbole, un signe rituel que Jésus-Christ nous a ordonné d’observer jusqu’à son retour glorieux, pour que l’enfant de Dieu n’oublie jamais le prix que Christ a dû payer pour le racheter de la puissance de Satan. Le pain et le vin représentent le corps meurtri et le sang versé à la croix (le pain unique partagé entre frères et sœurs symbolise aussi l’unité des chrétiens en un seul corps). Mais nous croyons que le pain et le vin ne deviennent pas le corps et le sang de notre Sauveur et Maître Jésus-Christ, puisque ce sacrifice a été offert une seule fois pour tous les péchés.

3.04  La pratique de la présentation des enfants

C’est le privilège des parents chrétiens de présenter leurs enfants devant l’assemblée pour les consacrer à Dieu et pour qu’ils soient le sujet d’une prière commune et solennelle.

3.05  La guérison du corps

Nous croyons que notre réconciliation avec Dieu par le sacrifice de Jésus-Christ à la croix ne libère pas notre corps des conséquences du péché de la même façon qu’il libère notre âme. Le Nouveau Testament de la Parole de Dieu enseigne clairement que Christ s’est fait péché pour nous et qu’il a subi le châtiment à notre place pour effacer la condamnation éternelle qui pesait sur nous, et guérir notre âme. Les Écritures n’enseignent aucunement que la maladie et la mort corporelle, qui sont des conséquences du péché sur le corps, sont éliminées au moment de notre conversion ou après. Cependant, comme Dieu promet qu’Il répondra à toutes les prières de ses enfants si les conditions de la prière sont remplies, des guérisons miraculeuses sont possibles et les croyants sont donc exhortés à faire connaître leurs besoins à Dieu par des prières et des supplications.